Décarbonation – Ilex Environnement s’engage

Retrouvez nos solutions sur la plateforme je-decarbone.fr !

Le secteur industriel représente aujourd’hui 19% des émissions de CO2 sur le territoire.

La France a pris comme engagement 35% de réduction des émissions de gaz à effet de serre liés à l’industrie entre 2015 et 2030.

Pour accompagner cette démarche, la plateforme Je-décarbone souhaite rassembler toutes les parties prenantes de la décarbonation et de l’efficacité énergétique.

Les solutions portées par Ilex Environnement sont proposées sur la plateforme afin de permettre au plus grand nombre d’industriels de mettre en œuvre des actions de performances énergétiques visant à réduire leurs émissions de CO2.

La plateforme a été développée par le comité stratégique de filière liée aux nouveaux systèmes énergétiques (NSE), en collaboration avec l’Alliance dédiée à l’efficacité énergétique et à la décarbonation de l’industrie (ALLICE) et le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA)

AccorInvest, un partenaire durable

Les hôtels du groupe Accor bénéficient de travaux d’efficacité énergétique 100% financés !

Depuis plus d’un an, Ilex Environnement est le partenaire privilégié d’AccorInvest dans la recherche et la mise en place d’actions de performances énergétiques.

Ilex Environnement a mis en place sur plusieurs hôtels des solutions 100% financées par les certificats d’économies d’énergie.

Cet accompagnement représente à ce jour :

  • 30 000 m de réseaux d’eau chaude ont fait l’objet de calorifugeage pour limiter les déperditions de chaleur.
  • 2 500 matelas isolants de classe 4 ont été installés pour protéger les points singuliers en chaufferie et sur les coudes.
  • + de 60 hôtels partout en France ayant déjà fait l’objet de travaux

À titre d’exemple, découvrez les images d’un chantier réalisé sur le Novotel Thalassa du Touquet ! 🎬

Nous tenons à remercier le groupe AccorInvest pour leur confiance, et particulièrement Nicolas Brochet, Olivier BENEZET, Jérôme ALVERNHE, Claire Bartholus, Fabrice PAUL et MARGOLLE Franck pour leur disponibilité et leur coopération ainsi que les différents intervenants du projets.

Nous sommes fiers d’accompagner une chaine hôtelière qui s’investit dans une démarche continue de développement durable.

Et particulièrement bravo à Cassandra Brunet-Jailly qui s’est investie pour développer ce partenariat qui n’as pas fini de se développer !

En cette période énergétiquement compliquée, il existe des solutions pour réduire vos consommations!

Salon Innopolis 2022

Les collectivités en recherche de solutions de performance énergétique

Forte hausse du coût de l’énergie, volonté politique de réduire les consommations énergétiques, devoir d’exemplarité, etc. Les raisons ne manquent pas pour les collectivités de mettre en œuvre des actions de performance énergétique.

Les équipes d’Ilex Environnement sont présentes sur le salon Innopolis à l’espace Champerret à Paris pour présenter des solutions concrètes.

  • Mise en place d’opérations d’efficacité énergétique ciblées à fort taux de financement pour bénéficier d’économies immédiates.
  • Accompagnement stratégique des collectivités pour leurs politiques d’investissement.
  • Formation des collaborateurs pour mieux appréhender les différents dispositifs et acquérir de bons réflexes.

Merci à nos très nombreux interlocuteurs pour la qualité de nos échanges !

 

Garanties de capacité, les enchères progressent !

Mis en place en 2017, le dispositif de des garanties de capacité est un mécanisme instauré par les articles L335-1 et R335-1 du Code de l’Energie et dont l’objectif est de garantir la sécurité d’approvisionnement électrique et limiter le risque de défaillance lors des périodes de forte demande (périodes de pointes).

Les fournisseurs d’électricité doivent justifier de suffisamment de garanties de capacité pour couvrir la consommation de leurs clients sur les périodes de pointes. Les fournisseurs ne produisant pas assez d’électricité pour couvrir les consommations de leurs clients sur ces périodes doivent en acquérir pour répondre à cette obligation réglementaire.

Les garanties de capacités s’acquièrent auprès de producteurs d’électricité ou de gestionnaires d’effacement qui ont fait certifier leurs capacité par RTE, le gestionnaire du réseau électrique national.

Elles s’échangent au long de l’année au gré à gré ou lors des enchères organisées par EPEX SPOT.

La dernière enchère a eu lieu le 23/06/2022 et a vu les capacités s’échanger aux prix suivants :

  • Pour 2024 : 20 011€/MW (stable)
  • Pour 2023 : 41 950 €/MW (stable mais très élevé)
  • Pour 2022 : 31 235€ /MW (+30% par rapport à la dernière enchère)

La prochaine enchère aura lieu le 08/09/2022.

Résilience et Capacités Agroalimentaires 2030

Nouvel appel à projet !

Dans le cadre du plan d’investissement France 2030, un nouvel appel à projet est ouvert pour améliorer la résilience et les capacités agroalimentaire de la France d’ici 2030. En ces temps troublés, l’objectif est de s’inscrire dans une logique de souveraineté alimentaire.

Les projets d’industrialisation avec une dépense minimale de 3 millions d’euros sur une des thématiques suivantes sont éligibles :

  • Relocalisation des maillons industriels stratégiques ;
  • Industrialisation pour répondre aux besoins alimentaires de demain ;
  • Industrialisation pour réussir la transition agroécologique ;

Les projets de structuration de filières visant à mettre en place des démarches collectives de transition et de résilience des filières agricoles et agroalimentaires sont éligibles à partir de 500 000€ de dépenses (200 000 € en outre mer).

Les montants d’aides sont compris entre 20 et 60% des dépenses éligibles en fonction de la typologie du projet et du type de porteur de projet.

Les candidatures peuvent être déposées dès aujourd’hui jusqu’au 19 juillet 2022. Une seconde relève aura lieu le 3 novembre 2022.

Ilex Environnement vous accompagne dans la construction de vos partenariats, la structuration de vos projets et la rédaction de vos candidatures.

Bénéficiez de notre expérience pour vous assurer de l’éligibilité de votre projet et bénéficier d’un accompagnement personnalisé.

Le programme Advenir, reconduit jusqu’en 2025 !

Le programme Advenir, qui vise à développer l’installation de bornes de recharge pour véhicules électriques avait été été officiellement reconduit jusqu’à fin 2025 en fin 2021.

Cette reconduction est rendue possible par une enveloppe complémentaire de 200 millions d’euros qui permettront de déployer pas moins de 65 000 points de recharge supplémentaire sur le territoire Français.

Ce financement est issu d’un programme dans le cadre du dispositif des Certificats d’Economies d’Energie. Les financeurs Obligés qui vont accompagner le programme sur la période 2022 – 2025 sont les suivants (par ordre d’importance d’engagement) : EDF, Siplec, Bolloré Energy, Dyneff, Distridyn SA, Aidee, et ES.

Créé en 2016, le programme Advenir a pour objectif le financement de 120 000 points de recharges grâce à un budget total de 320 millions d’euros. Aujourd’hui, plus de 1000 installateurs sont référencés sur la plateforme mise en place et peuvent bénéficier des différentes primes.

Les équipes d’Ilex Environnement peuvent vous accompagner sur vos demandes de primes selon le cahier des charge en vigueur à date. Nous soumettons les dossiers de demande de prime Advenir sur la plateforme lors de la phase d’édition d’offre de prime puis lors du dépôt des pièces justificatives.

Vous souhaitez simplifier vos démarches? Contactez nous !

HORIZON EUROPE – Programme de financement pour l’innovation

Le conseil de l’Union Européenne a adopté le 15 mars en première lecture sa position sur la proposition de règlement Horizon Europe, programme dédié à la recherche et l’innovation.

Le programme entend contribuer à l’objectif d’un investissement global (public et privé réunis) d’au moins 3% du produit intérieur brut de l’Union dans la recherche et le développement.

Il est mis en œuvre au moyen d’un programme spécifique – qui nous intéresse ici – et d’une contribution financière à l’Institut européen d’innovation et de technologie. Cela représente un budget de 86,123 milliards d’euros sur la période 2021-2027.

Répartition de l’enveloppe

Le premier programme spécifique se divise lui-même en plusieurs parties.

Un pilier I « science d’excellence », doté de 23,546 milliards, visant notamment l’attraction de nouveaux talents en matière de R&I et de chercheurs en début de carrière et d’éviter la « fuite des cerveaux ».
Un pilier II « problématiques mondiales et compétitivité industrielle européenne » doté de 47,428 milliards d’euros, ainsi répartis :

  • 6,893 milliards pour le pôle « Santé »
  • 1,386 milliard pour le pôle « Culture créativité et société inclusive »
  • 1,303 milliard pour le pôle « Sécurité civile »
  • 13,462 milliards pour le pôle « Numérique, industrie et espace »
  • 13,463 milliards pour le pôle « Climat, énergie et mobilité »
  • 8,752 milliards pour le pôle « Alimentation, bioéconomie, ressources naturelles, agriculture et environnement »

Ces six pôles sont « interconnectés au moyen d’infrastructures de recherche paneuropéennes, qui, séparément et ensemble, favorisent une coopération interdisciplinaire, intersectorielle, transpolitique, transfrontière et internationale ».

Un pilier III « Europe innovante », doté de 11,937 milliards, encourageant « toutes les formes d’innovation, y compris l’innovation non technologique, essentiellement au sein des PME.

Finalement, une partie « élargir la participation et renforcer l’espace européen de la recherche (EER) », dotée de 3,212 milliards, et qui comprend notamment un volet « Élargir la participation et propager l’excellence » – visant entre autres l’amélioration des compétences de gestion en matière de R&I, le renforcement des « écosystèmes d’innovation », la création de réseaux, etc.

Impact du Covid-19

En réponse à la pandémie et à ses dommages, 5 milliards d’euros supplémentaires seront alloués aux actions de R&I. La priorité sera donnée aux PME ainsi qu’aux projets collaboratifs relevant du pilier II, avec la répartition indicative suivante : 25% pour le pôle « santé », 25% pour le pôle « numérique », 25% pour le pôle « climat » et 25% pour le CEI.

Article source – Banque des territoires

Décret tertiaire et diminution de consommation d’énergie

Qui est concerné : Les bâtiments, parties de bâtiments ou ensembles de bâtiments de plus de 1000 m² construits avant 2018, dans lesquels sont exercées des activités tertiaires du secteur public et du secteur privé, activités marchandes et non marchandes.

Contexte : Faisant suite à la loi ELAN (Évolution du Logement, de l’Aménagement et du Numérique) et dans un enjeu de transition énergétique le gouvernement impose aux entreprises du secteur tertiaire une amélioration de leurs performances énergétiques. Les acteurs ont deux possibilités pour atteindre ces objectifs :

Soit diminuer significativement leurs consommations en prenant en compte une année de référence comprise entre 2010 et 2019 et en respectant les diminutions suivantes :

  • 40 % d’ici 2030
  • 50% d’ici 2040
  • 60% d’ici 2050.

Soit en atteignant un seuil exprimé en valeur absolue auquel l’arrêté du 17 janvier 2021 vient apporter des précisions. Les usages concernés sont les suivants : bureaux, service publics, enseignement primaire et secondaire et logistique (entrepôts frais ou froids, ou à température contrôlée). D’autres arrêtés viendront compléter cette liste.

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042994780

Une obligation déclarative des économies d’énergies est imposée chaque année via la plateforme OPERAT. En cas de non atteinte des objectifs fixés, des sanctions administratives et financières seront appliquées aux entreprises.

https://operat.ademe.fr/#/public/accueil

Ilex Environnement vous conseille et vous accompagne sur la réalisation de vos travaux afin de réaliser vos objectifs énergétiques.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations !

Nouveautés 2021

MaPrimeRenov

Le chèque énergie MaPrimRenov’ destiné à la rénovation des bâtiments est désormais élargi aux bailleurs et aux copropriétés. La plateforme https://www.maprimerenov.gouv.fr/ sera mis à jour le 11 janvier pour permettre le traitement ces nouveaux dossiers.

Des demandes pourront être faites de manière rétroactive pour tous les travaux engagés depuis le 01/10/2020.

Cette plateforme lancée début 2020 a pour objectif d’accompagner 500 000 rénovations énergétiques en 2021.

Tarifs réglementés de vente de l’électricité

Le marché de l’électricité est en cours d’ouverture depuis 2007. Le 01/01/2020, les tarifs réglementés de ventes (TRV) sont caduques pour toutes entreprise ayant une puissance de compteur inférieure à 36kVA. Les derniers sites pouvant bénéficier des TRV sont les suivants :

  • Résidentiels
  • Entreprise employant moins de dix salariés et/ou dont le CA est inférieur à 2 millions d’euros.

Si vous souhaitez souscrire un nouveau contrat de fourniture d’énergie, contactez-nous !

Baisse de la TICGN

La taxe intérieure de consommation du gaz naturel est une taxe collectée par les fournisseurs de gaz et reversée aux services douaniers. Afin de prendre en compte le taux de bio-méthane injecté dans les réseaux de gaz naturels, celle-ci sera baissée de 2 centimes et s’élèvera pour cette année à 8,43€/MWh consommé. Il s’agit de la première baisse de cette taxe depuis son gel en 2018.

Certaines entreprises peuvent faire l’objet d’exonération de TICGN. Contactez-nous pour en savoir plus !

Évolution des qualifications RGE 

Afin de gagner en précision, le nombre de domaines de qualifications RGE évolue de 12 à 19. Cette modification sert notamment à séparer des travaux qui portent sur la même typologie de travaux mais avec des compétences différentes (ex : Isolation de toiture par l’extérieure ou isolation de combles perdus).

Afin de conserver la garantie de fiabilité apporté par le label RGE, les pouvoirs publics verront leurs capacités de contrôle et de sanction en cas de malfaçon renforcés.

Tarifs d’achat photovoltaïque

À la suite du plan de finance 2020, les tarifs d’achat de l’électricité produite par certaines installations photovoltaïques baissent en 2021. Il s’agit des installations de plus de 250kW qui ont signé leurs contrats d’obligation d’achat entre juillet 2006 et août 2010. Environ 850 sites sont concernés.

Vous avez un projet d’installation de moyens de production photovoltaïque ? Échangeons à ce sujet !

Crédit d’impôt pour la rénovation énergétiques des locaux des TPE et PME.

Cette mesure mise en œuvre dans le cadre du plan France Relance est ouverte aux dépenses engagées entre le 01/10/2020 et le 31/12/2021.

Ce crédit d’impôt concerne les dépenses engagées pour des travaux liés à l’efficacité énergétique des locaux tertiaires. Son montant est de 30% des dépenses éligibles avec un plafond de 25 000€.

Ce dispositif est cumulable avec les autres aides existantes !

Vous avez un projet de rénovation ? Contactez-nous !

ARENH 2021 : Écrêtement de 30,61%

Les demandes de volumes d’ARENH des fournisseurs alternatifs d’électricité ont encore dépassé le seuil des 100 TWh alloués pour 2021, a déclaré la commission de régulation de l’énergie (CRE).

En effet, la loi NOME, parue en 2010, permet à ces derniers d’acheter à prix fixe une part de l’énergie nucléaire produite par EDF dans la limite annuelle de 100 TWh.

La somme des demandes formulées par les 81 fournisseurs représentant 146,2 TWh, toutes leurs demandes seront écrêtées et chacun recevra une quantité d’ARENH correspondant à 68,39% de leur demande, au prix fixe de 42€/MWh.

La CRE en a profité pour renouveler sa recommandation d’évolution de ce dispositif. C’est en effet la 3ème année consécutive que le plafond ARENH est largement dépassé (133 TWh en 2019 et 147 TWh en 2020) et que les surcoûts induits sont directement répercutés sur les consommateurs.